Exposition José Corréa

 

Il suffit de regarder n’importe quel croquis de José CORREA pour s’apercevoir immédiatement qu’il est un virtuose du dessin, capable d’attraper n’importe quelle ressemblance en quatre traits. Mais la technique, aussi éblouissante soit-elle, n’est rien si elle tue le modèle en le figeant dans une pose, comme ces entomologistes épinglant un insecte sur un bouchon de liège. Les portraits de CORREA, eux, bougent sans cesse. Les personnages représentés, même assis, même ramenés aux quelques lignes marquantes de leur visage, sont toujours en mouvement. De passage sur le blanc du papier où ils ne font qu’entrer et sortir, venant de quelque part, se dirigeant vers un ailleurs inconnu, ils sont en route.

Nous avons cependant la chance de les croiser un bref instant, le temps qu’ils nous fassent un petit signe amical avant de continuer leur chemin.
À la fin de sa vie, Céline à qui l’on demandait ce qu’il pensait des hommes répondit : « Je dirais qu’ils étaient lourds ».
Ceux qui auront eu le bonheur d’avoir été croqués, dessinés ou peints par José CORREA, sont non seulement à jamais vivants, mais resteront, pour l’éternité, merveilleusement légers.
Émile BRAMI

Invitation

José Corréa

Peintre, illustrateur et auteur, José CORREA est né au Maroc en 1950
de parents portugais. Ses études : la mer, les plages, les ports et le
cinéma de son quartier.
Enfant, il est passionné de Poésie, Peinture et Musique, il dessine sans
cesse, et ses dessins s’inspirent de la BD.
À 18 ans, il rencontre François AUGIERAS, peintre, écrivain barbare
qui l’initie à la peinture à l’huile et à un autre monde…
Première exposition en 68 et ON THE ROAD AGAIN…
Rencontre Alain DOREMIEUX, dans les années 70. Illustrations pour la
revue FICTION. En 1980 Pierre de TARTAS lui confie les illustrations
de « Vipère au poing » d’Hervé BAZIN. En 2004, le musée Rimbaud
de Charleville Mézières lui commande une exposition et un livre sur
Arthur RIMBAUD.
Éditions Vent d’Ouest – « Marilyn je t’aime »
Éditions La Mémoire et la Mer – Léo FERRE (DVD) – « Ferré chante les poètes »
Éditions La Lauze – « AUGIERAS, le maître des Fougères » – « Mes quatre
déesses» Jean CHALON
Éditions L’Archipel – « Cent ans de chansons françaises » Louis Jean Calvet
Éditions BD Music – Ferré, Brassens, Brel, Erik Satie, Ray Charles, Charles
Aznavour, Ella Fitzgerald
Éditions Montparnasse – « CELINE vivant » Emile Brami – « Molière »
Éditions Alain Beaulet – « Céline aucune illusion » – « Rimbaud brother’s »
« L’Arrache Vian »
Éditions K.C. – « Poète, vos papiers » Léo Ferré

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *