MAHÉ Henri : La brinquebale avec Céline

La Table Ronde, Paris 1969, 288 pages, 20 X 14 cm, 450 euros

Edition originale sur papier courant, il a été tiré 50 ex. de luxe. Mahé fut l’ami de Céline et un de ses compagnons de débauche. Sur la page de garde envoi et dessin pleine page au feutre, le livre est accompagné d’une lettre recto verso (1 feuillet 27 X 21 cm) du 10 août 1970 évoquant longuement Céline mais aussi le prochain départ de Mahé pour les Etats-Unis où il devait mourir le 20 juin 1975 et d’un article du Canard enchaîné du 9 juillet 1975, signé C. L.  (Clément Ledoux) annonçant la mort de l’artiste qui commence ainsi : « La télévision de chez nous ne lui consacrera pas une minute. Henri Mahé n’était pas de ces artistes peintres dont la brosse fait reluire le succès présentant bien. » Voici ce que dit Éric Mazet, qui fut très proche de Mahé et qui en est le meilleur spécialiste, des rapports entre les deux hommes : « Une amitié s’instaure donc. Elle allait durer vingt ans, prenant parfois l’aspect de commedia dell’arte, mais jamais défaillante. Mahé décore de fresques le cinéma Rex en 1932, le Balajo en 1936, le Moulin Rouge en 1951, ces temples parisiens, s’achète un bateau, L’Enez Glaz, sillonne les mers de Bretagne, reçoit le prix Blumenthal de décoration en 1934, fait les décors de quatre films d’Abel Gance entre 1938 et 1942, écrit un roman sur le Milieu (resté inédit), met au point le « Simplifilm », un procédé de trucage cinématographique, dirige Blondine, son propre film, en 1944, est exclu des studios Saint-Maurice à cause de son amitié pour Céline, divorce et se remarie, revient à la peinture de chevalet en 1945, mais refuse de passer par les galeries. « Grosse bataille, petit butin… », comme le chantait Céline. En 1949, comme peu d’amis fidèles, Mahé se rend au Danemark, à la demande de Céline, esquisse son portrait, essaie de lui rallier des partisans. À Paul Marteau, en juillet 1949, Céline recommande Mahé en ces termes : « Je viens de recevoir la visite ici, d’un admirable ami et admirable peintre – Henri Mahé – français, breton et parisien. […] Vous l’aimerez tout de suite, j’en suis persuadé : un artiste et un coeur généreux. » La brouille intervient en 1950, quand Céline lit dans Crippled Giant de Milton Hindus que Mahé a dit à l’universitaire américain : « Oh ! vous savez, Céline est un peu menteur ! » Les deux amis ne se reverront qu’une fois à Meudon en 1951 et la visite se soldera par un échec, Mahé s’adressant au vaillant Céline d’autrefois, et Céline endossant son rôle de vaincu, ayant connu la prison et l’exil. » Ensemble en excellent état. 450 €

 

 

MAHÉ Henri : La brinquebale avec Céline

La Table Ronde, Paris 1969, 288 pages, 20 X 14 cm, 450 euros

Edition originale sur papier courant, il a été tiré 50 ex. de luxe. Mahé fut l’ami de Céline et un de ses compagnons de débauche. Sur la page de garde envoi et dessin pleine page au feutre, le livre est accompagné d’une lettre recto verso (1 feuillet 27 X 21 cm) du 10 août 1970 évoquant longuement Céline mais aussi le prochain départ de Mahé pour les Etats-Unis où il devait mourir le 20 juin 1975 et d’un article du Canard enchaîné du 9 juillet 1975, signé C. L.  (Clément Ledoux) annonçant la mort de l’artiste qui commence ainsi : « La télévision de chez nous ne lui consacrera pas une minute. Henri Mahé n’était pas de ces artistes peintres dont la brosse fait reluire le succès présentant bien. » Voici ce que dit Éric Mazet, qui fut très proche de Mahé et qui en est le meilleur spécialiste, des rapports entre les deux hommes : « Une amitié s’instaure donc. Elle allait durer vingt ans, prenant parfois l’aspect de commedia dell’arte, mais jamais défaillante. Mahé décore de fresques le cinéma Rex en 1932, le Balajo en 1936, le Moulin Rouge en 1951, ces temples parisiens, s’achète un bateau, L’Enez Glaz, sillonne les mers de Bretagne, reçoit le prix Blumenthal de décoration en 1934, fait les décors de quatre films d’Abel Gance entre 1938 et 1942, écrit un roman sur le Milieu (resté inédit), met au point le « Simplifilm », un procédé de trucage cinématographique, dirige Blondine, son propre film, en 1944, est exclu des studios Saint-Maurice à cause de son amitié pour Céline, divorce et se remarie, revient à la peinture de chevalet en 1945, mais refuse de passer par les galeries. « Grosse bataille, petit butin… », comme le chantait Céline. En 1949, comme peu d’amis fidèles, Mahé se rend au Danemark, à la demande de Céline, esquisse son portrait, essaie de lui rallier des partisans. À Paul Marteau, en juillet 1949, Céline recommande Mahé en ces termes : « Je viens de recevoir la visite ici, d’un admirable ami et admirable peintre – Henri Mahé – français, breton et parisien. […] Vous l’aimerez tout de suite, j’en suis persuadé : un artiste et un coeur généreux. » La brouille intervient en 1950, quand Céline lit dans Crippled Giant de Milton Hindus que Mahé a dit à l’universitaire américain : « Oh ! vous savez, Céline est un peu menteur ! » Les deux amis ne se reverront qu’une fois à Meudon en 1951 et la visite se soldera par un échec, Mahé s’adressant au vaillant Céline d’autrefois, et Céline endossant son rôle de vaincu, ayant connu la prison et l’exil. » Ensemble en excellent état. 450 €

 

 

Cavaliers de Napoléon

MASSON Frédéric : Cavaliers de Napoléon

Boussod, Valadon et Cie, Paris, 1895, 242 pages, 32,5 X 25 cm

Edition originale, illustrée d’après les tableaux d’Edouard Detaille de 32 gravures sous serpentes dont 22 hors-textes (frontispice en couleurs). Il n’a été tiré que 75 exemplaires de tête sur Japon. Notre exemplaire est bien imprimé sur papier Japon et signé par Détaille comme annoncé au colophon (voir scan), mais il porte le tampon « offert » : s’agissant d’un exemplaire d’hommage, il ne contient pas la suite en bistre. Un des ouvrages les plus recherchés des publications liées à Napoléon, rarissime sur ce papier. Exemplaire en très bon état. 2500 €

 

Le mot de Cambronne

Exemplaire unique où ont été reliés à la suite un projet de couverture replié dessiné au crayons de couleurs et signé Sacha Guitry, un jeu d’épreuves de 80 pages imprimées au seul recto, comportant de nombreux rajouts, corrections orthographiques et typographiques de la main de Guitry (voir scans) cachets ronds «IMPRIMERIE PLON, 21 FÉVRIER 1938 », un exemplaire du volume imprimé avec 19 dessins en couleurs de Guy Arnoux (le projet de couverture de Guitry n’a pas été retenu), le bandeau a été conservé et collé sur la première page de garde. Dans sa préface Guitry affirme que Le Mot de Cambronne est sa centième comédie. Dans une très fine demi reliure à coins, cuir vert empire, plats marbrés verts, dos décoré. Dos éclairci, coins supérieurs légèrement écrasés.

2500 euros.

Plon, Paris, 1938. Couverture rigide. État : Très bon. Edition originale. 80 et 42 pages, 24 X 19 cm

Louis Ferdinand Céline: livres exceptionnels, manuscrits, livres uniques.

 

CELINE Louis-Ferdinand : Scandale aux Abyssses 

Chambriand, Paris1950, 104 pages, 21,5 X 16 cm

Edition originale, un des 3000 ex. Sur vélin de Savoie, seul papier après 300 vélin Chiffon, illustrations noir et blanc in texte et pleine et pleines pages en couleurs de Pierre-Marie Renet, pseudonyme de Pierre Monnier. Devant la page de garde a été collée une demi feuille de papier pelure tel que Céline les utilisait pour les doubles de ces manuscrit ave le titre de livre tapé à la machine, le monogramme LFC, une signature autographe suivie de la mention « 4 rue Girardon » (voir scan). Le tout en parfait état. 1200 €

 

 

CELINE Louis-Ferdinand : Mort à Crédit 

Fréderic Chambriand, Paris 1950, 518 pages, 21 X 15 cm

Réédition due à Pierre Monnier, exemplaire sur papier courant, dans une demi reliure dos cuir rouge, la couverture n’a pas été conservée. Avec un envoi de Céline sur la page de titre. 1500 €

 

 

 

 

 

 

(CELINE Louis-Ferdinand ) GRILLOT Roland : Céline au Cameroun 

Bibliothèque Louis-Ferdinand Céline, Paris 1984, non paginé (36 pages), 23,5 X 18 cm

Edition originale tirée en tout à 120 ex, 100 numérotés et 20 Hors-Commerce, notre exemplaire un des 20marqués H.C. Préface de François Gibault avec 15 photographies pleine page. L’auteur qui vécut au Cameroun, il était propriétaire d’une importante concession automobile, fut le premier à essayer de retrouver les traces de Céline dans ce pays. Plaquette devenue introuvable. Dos légèrement insolé. 300 €

 

 

 

CELINE Louis-Ferdinand : Réponses aux accusations formulées contre moi par la justice française au titre de trahison et reproduite par la police judiciaire danoise au cours de mes interrogatoires. 

Factum destiné à environ 75 personnes : le Président de la cours de justice de la Seine, les avocats de Céline, certains journalistes et quelques amis. Texte dactylographié et ronéoté au seul recto de 12 feuillets agrafés sur papier filigrané EPHA MILL, au format 29,5 X 22,5 cm, daté Copenhague 6 novembre 1936. La bibliographie des écrits de Céline (46D1) fait état de 13 feuillets ainsi que d’une version antérieure en 10 feuillets, cette version en 12 pages dont la lecture est continue et à laquelle il ne manque pas de feuillets, semble lui avoir échappé. Notre exemplaire est le seul connu sous cette forme, il est probable qu’il n’ait jamais été envoyé, la version légèrement plus longue lui ayant été préférée. On sait que la « Réponse aux accusations » fut ronéoté par le Pasteur Löchen aux alentours d’une centaine d’exemplaires. De la plus grande rareté puisqu’unique à ce jour. 3000 €

 

 

CELINE Louis-Ferdinand : La quinine en Thérapeutique 

Sans éditeur, Sans date (Circa 1985), 156 pages, 16 X 12,5 cm

Pirate suisse tiré en fac similé de l’ouvrage paru chez Doin en 1925. Au texte original s’ajoute une préface de 8 pages d’un certain Dr Victor Delabarre medecin Suisse roman cité dans l’ouvrage collectif publié par Genevieve Heller « Le poids des ans, une histoire de la vieillesse en Suisse romande ». Notre exemplaire est accompagné de trois feuillets manuscrits (toute une page de texte sur les feuillets 1 et 3, 5 lignes sur le 2, en parfait état), écriture très lisible à l’encre noire, corrections, de notes prises par le Dr Louis Destouches à propos de médicaments dont il était le concepteur ou le représentant. 2500 €

CELINE Louis-Ferdinand : Lettres de prison à Lucette Destouches et Maître Mikkelsen 

NRF, Paris 1998, 412 pages, 22 ?5 X 17 cm

Edition originale, un des 101 exemplaires numérotés sur vélin pur chiffon de Lana, le notre N°42. Il est joint 2 lettres manuscrites recto-verso rédigées au crayon datées du 16 et du 19 décembre 1946, que l’on retrouve aux pages 309 (lettre 165) et 310 (lettre 166) du livre. Déchirure sur le pli pour les deux lettres (voir scans). 6000 €


CELINE Louis-Ferdinand : Voyage au bout de la nuit.

Gallimard, Paris 1952, 448 pages, 21,5 X 13,5 cm

Première réédition de Voyage au bout de la nuit chez Gallimard. Reliure cartonnage NRF d’après la maquette de Paul Bonet, tiré à 1000 exemplaires numérotés sur Alfama, le notre N°946, avec Mort à crédit certainement le plus recherché des cartonnages NRF de Céline. En parfait état. 1000 €

 

 

 

 

CELINE Louis-Ferdinand : D’un Château l’autre

Gallimard, Paris 1957, 316 pages, 20,5 X 13,5 cm

Edition originale, reliure cartonnage NRF d’après la maquette de Paul Bonet, tiré à 850 exemplaires numérotés sur vélin labeur. Contrairement aux autres reliures Bonet, celle-ci est en toile et, de notre point de vue, une des plus belles esthétiquement. A l’état de neuf, bien complet de sa boite en carton. 900 €

 

 

 

 

CELINE Louis-Ferdinand : Féerie pour une autrefois

Gallimard, Paris 1952, 332 pages, 20,5 X 11,5 cm

Edition originale, reliure cartonnage NRF d’après la maquette de Paul Bonet, tiré à 1050 exemplaires numérotés sur vélin labeur. En état de neuf. 400 €

 

 

 

 

 

 

 

CELINE Louis-Ferdinand, CORREA José : Céline et madame Bérenge

Exemplaire unique en feuillets sous chemise à triple rabat 20 X 15,5 cm. 1 portrait et 6 doubles feuillets calligraphiés et illustrés recto-verso en noir et blanc, encre de Chine et lavis. 700 €

CELINE Louis-Ferdinand, CORREA José : Céline et la Vitruve

 

 

 

 

 

 

Exemplaire unique en feuillets sous chemise à triple rabat 20,5 X 20,5 cm. 1 portrait et 5 doubles feuillets calligraphiés et illustrés recto-verso en noir et blanc, encre de Chine et lavis. 800 €

CELINE Louis-Ferdinand, CORREA José : Céline Variations 1

 

 

 

 

 

Exemplaire unique en feuillets sous chemise à triple rabat format à l’italienne 20 X 30 cm. 4 doubles feuillets calligraphiés et illustrés recto-verso en noir et blanc, encre de Chine et lavis. 900 €

 

CELINE Louis-Ferdinand : L’école des cadavres

 

Denoël, Paris 1938, 308 pages plus 4 planches Hors Texte, 21,5 X 14,5

Edition originale, un des 100 ex sur pur fil après 32 Japon et 50 Hollande N° 81. Exemplaire en excellent état excepté une petite fente de en pied du premier plat (voir Illustration). 4000 €

 

 

 

 

Acquisitions récentes

AYME Marcel : La tête des autres

Grasset, coll. « Les Cahiers verts », Paris 1952, 244 pages, 19 X 12 cm

Edition originale, un des 93 ex. sur vergé de Hollande, deuxième papier ex. N° 9, sous couverture à triple rabats, non coupé état de neuf. Sans doute la pièce la plus grinçante de Marcel Aymé. 300 €

 

 CENDRARS Blaise : Le lotissement du ciel

Paris, Denoël 1949, 352 pages, 19 X 12  cm.

Edition originale, un des 500 exemplaires numérotés sur alfa, second papier après 50 pur fil, ex. N° 463, en frontispice un portrait de Cendrars par Doisneau. 180 €

 

 COLLECTIF : Le temps de la poésie

GLM, Paris 1948, 53 pages, 22,5 X 14,5 cm

Numéro 2 de novembre 1948 de cette revue prestigieuse avec des textes de René Char, Federico Garcia Lorca, Pierre Emmanuel, Pablo Neruda, Jean Chauvel, André Frédérique, Jehan Mayoux, Léopold Sédar Senghor, Pablo Neruda avec 4 dessins inédits en noir et blanc de Garcia Lorca. Un des 30 exemplaires sur vélin Rénage, celui-ci non justifié (filigrane au feuillet 53/54), broché, non coupé, parfait état. 200 €

 

FLEURY Claude (Abbé) : Mœurs des israélites et des chrétiens

François Chambeau, Avignon 1804, 384 pages, 16,5 X 10 cm

La page de titre porte la mention de Nouvelle édition, l’originale est de 1681. Né à Paris, le 6 décembre 1640, Fleury, surnommé le judicieux Fleury, fut le précepteur des fils du prince de Conti en 1672, puis sous-précepteur des ducs de Bourgogne, d’Anjou et de Berry, petits-fils de Louis XIV en 1689 enfin, en 1716, confesseur de Louis XV. Son œuvre capitale est l’Histoire ecclésiastique en vingt volumes in-4° qui eut l’approbation du monde religieux et, plus étonnant, fut louée par Voltaire et La Harpe. « L’Histoire ecclésiastique est un travail immense où l’on trouve plus que de l’érudition ; elle est écrite avec précaution, mais avec critique et bonne foi. » (de Barante).  Reliure plein veau d’époque aux usures d’usage, intérieur parfait, sans tâches, annotations ni rousseurs. Amusant ex dono collé sur le verso du premier plat, le livre étant offert en prix par le Cardinal Fesch, oncle de Napoléon Bonaparte et grand collectionneur de peinture. 180 €

 

FONDANE Benjamin : Titanic

Le cahier du journal des poètes, Bruxelles, 1937, 19,5 X 14 cm

 Sérié poétique, collection 1937, N° 35, 5 juin 1937. Edition originale un des 300 exemplaires non numérotés sur Featherweight léger pour un tirage total de 475 exemplaires (25 numérotés sur Featherweight lourd et 150 numérotés sur Featherweight léger), broché, parfait état. Philosophe, poète, dramaturge, essayiste, critique littéraire, réalisateur de cinéma et traducteur, Fondane né Benjamin Wechsler en Roumanie arrive à Paris en 1923, naturalisé français en 1937, il meurt le 2 ou 3 octobre 1944 gazé à Auschwitz après avoir activement participé à la résistance. Son œuvre tourne autour de ses origines roumaines, du choix d’écrire en français à partir de 1924 et de sa judéité. Envoi à Hugues Fouras (de son vrai nom Henri Fourastié) dont les premiers mots « Cette autre bouteille à la mer » font allusion  à la revue poétique et littéraire « La Bouteille à la mer » que Fouras créa  en 1929 et qu’il dirigea jusqu’à ce qu’elle cesse de paraître en 1957. Les envois de Fondane sont très rares. 350 €

 

 GUIBERT Hervé : Mon valet et moi

Editions du Seuil, Paris 1991, 234 pages, 21,5 X 14,5 cm

Edition originale. L’un des 55 ex. sur papier vergé Ingres de Lana seul grand papier, ex. N°43, strictement neuf, non coupé. De notre point de vue, Guibert est l’un des très rares écrivains de la seconde moitié du XXème siècle qui survivra. 180 €

 

GRANDPREY M. (de) : Pour la poupée d’émail.

Editions de l ‘Arche de Noé, Paris 1924, Non paginé, 18 X 15,5 cm

Edition originale, en feuillets accordéon sous chemise illustrée, tirage unique à 500 ex sur papier d’alfa jaune se répartissant comme suit : N° 1 à15 comportant une suite sur Japon, N° de 16 à 100 avec une suite sur alfa, le reste du tirage ne comporta pas de suite, le notre N°144. Le texte se compose de 5 nouvelles, chacune étant imprimée sur un dépliant, comportant plus ou moins de pages selon la longueur du texte. Le livre est illustré de 20 bois dessinés et gravés par Georges Braun, remarquable travail de typographie et de mise en page. Envoi de l’auteur. Exemplaire à l’état de neuf. 150 €

 

 

 

 

GREGOIRE Jean-Baptiste (Abbé) : Histoire du mariage des prêtres en France

Baudoin, Paris 1826, 156 pages, 22 X 14 cm

Edition originale dans sa couverture brochée d’époque, rares et pâles rousseurs. Né en 1750, il fait de bonnes études à l’université de Nancy qu’il termine au séminaire de Metz, il est ordonné prêtre en janvier 1776. Il est couronné en 1778 par l’académie de Metz pour son Essai sur la régénération physique, morale et politique des Juifs  dans lequel il prône la tolérance. En 1789, il est élu comme représentant du clergé à l’Assemblée, le 20 juin 1789, il fait parti des députés qui prêtent le serment de Jeu de paume : « De ne jamais se séparer jusqu’à ce que la Constitution fût établie et affermie sur des fondements solides ». Il préside l’Assemblée nationale constituante au moment de la prise de la Bastille, il sera l’un des rédacteurs de la Constitution et de la Déclaration des droits de l’homme. Il présente, en juin 1794, un rapport resté célèbre : Sur la nécessité et les moyens d’anéantir les patois et d’universaliser l’usage de la langue française. Où il est le premier à demander que la messe soit célébrée en Français : « Vingt millions de catholiques décident de ne plus parler à Dieu sans savoir ce qu’ils disent et célèbreront l’office divin en langue vulgaire ». Après le 9 thermidor an 2 (27 juillet 1794), un discours très ferme et très courageux de Grégoire (21 déc. 1794) aboutit au vote par la Convention de la loi du 3 ventôse an 3 (21 février 1795) accordant le libre exercice du culte à toutes les religions. Sous le consulat puis l’Empire, il est l’un des adversaires les plus acharnés du régime napoléonien : il se prononce en 1802 contre le Consulat à vie, en 1804 contre l’établissement de l’Empire, en 1808 contre la création de la noblesse impériale (il accepte néanmoins, en juillet 1808, le titre de comte de l’Empire), en 1809-1810 contre le divorce de l’Empereur. Il était commandant de la Légion d’honneur depuis le 14 juin 1804. Napoléon, qui l’appelait « Tête de fer », respectait sa forte personnalité. Il disait de lui : « C’est un homme qui restera toujours un homme ». Sous la restauration, il est présenté en 1819 à la députation dans l’Isère par le Comité jacobin de Paris, soutenu par Stendhal et Béranger. Élu, il est aussitôt exclu de la chambre pour indignité, comme « régicide ». Entre 1820 et 1830, il publie : De la liberté de conscience et de culte à Haïti (1824), Histoire du mariage des prêtres en France, particulièrement depuis 1789 (1826). Il meurt le 28 mai 1831. Ouvrage de la plus grande rareté surtout dans sa brochure d’origine. 450 €.

 

 

HELLENS Franz : Notes prises d’une lucarne

René Vandenberg, Paris 1925, 84 pages, 22,5 X 17 cm

Edition originale illustrée de 11 dessins inédits d’André Lhote, impression bicolore. Tirage total de 330 exemplaires se répartissant comme suit : 10 Hollande van Gelder contenant un dessin original, 20 pur fil Lafuma et 300 Featerweight. Notre exemplaire est bien un Hollande (voir filigrane entre autres feuillet 71-72) il n’est pas justifié, donc sans dessin, mais marqué « exemplaire d’auteur C » et signé par  Hellens et Lhote. Ex Libris du Dr. Pierre Cheymol qui fut un proche des surréalistes.  En parfait état. 180 €

 

 

 

HENRIOT Philippe : Mort de la trêve

Flammarion, Paris 1934, 250 pages, 19 X 14 cm

Edition originale, un des 20 exemplaires sur Hollande, premier papier. Envoi. Professeur puis député de Bordeaux, proche des Croix de feu, Henriot connut la célèbrité en devenant pendant l’occupation la voix la plus écoutée de la très collaborationniste Radio-Paris, ses échanges avec Pierre Dac qui officiait sur Radio-Londres sont demeurés célèbres. Devenu secrétaire d’état à l’information et à la propagande le 6 janvier 1944, le « Goebbels français » est abattu par le 28 juin de la même année par un commando de résistants. Exemplaire à toutes marges, parfaitement établi dans une demi reliure chagrin marron, plats marbrés rouges, tête dorée, couvertures et dos conservés. 180 €

 

IONESCO Eugène : La quête intermittente

NRF Gallimard, Paris 1987, 176 pages, 21,5 X 14,5 cm

Edition originale, un des 30 ex. sur vélin chiffon, seul grand papier N° 9. En parfait état, seul le premier cahier a été coupé. Succession de textes courts mélangeant, réflexions,  essais choses vues et souvenirs. 180 €

 

JACOB Max : Le laboratoire central

Au sans pareil, Paris 1921, 176 pages, 19 X 13 cm

Edition originale, un des 700 ex. sur Lafuma Voiron pour un tirage total de 750 exemplaires N° 52. En frontispice, un portrait de l’auteur par lui-même. Recueil de poèmes, le « Laboratoire central du titre » faisant allusion au célèbre Bateau-Lavoir. Exemplaire en parfait état. 350 €

 

 

 

 

 JOIN E. & DESCREUX V. : Bibliographie occultiste et maçonnique

Emile-Paul Frères et Revue internationale des sociétés secrètes, Tome 1, Paris 1930,  656 pages,  25 X 16,5 cm

Edition originale, il n’a pas été tiré de grands papiers. Le titre complet est : « Répertoire d’ouvrages imprimés et manuscrits relatifs à la Franc-maçonnerie, les sociétés secrètes, la magie, etc… Publié d’après les fiches recueillies par A. Peters Baertsoen. » franc-maçon belge qui avait réuni une des plus importante collection d’ouvrages sur le sujet, la vente de sa bibliothèque nécessita un catalogue de sept forts volumes. Le livre est la réédition de ce catalogue avec les fiches établies pas Baertsoen, les auteurs ayant accompagné « chaque rubrique de notes complémentaires historique et critiques ». Ce tome 1 recense les ouvrages jusqu’en 1717 et comporte 982 entrées. Bibliographie en fin de volume. Le tome 2 n’est jamais paru. Cette édition originale est introuvable. Petits manques sur les plats de couverture, dos cassé, sinon exemplaire non coupé et en parfait état de conservation. 400 €

 

 

KESSEL Joseph : Le thé du capitaine Sogoub.

Au sans pareil, Paris 1926, 46 pages,  19,5 X 14 cm

Edition originale, un des 120 ex. sur Hollande van Gelder  n° 227 (le tirage se décompose comme suit : 20 vélin de cuve ave une double suite des gravures, 60 Japon impérial avec une double suite, 60 Hollande  avec une suite, 12O Hollande et 1000 vélin), illustré de 6 hors-texte gravés par Nathalia Gontcharova sous serpente, couverture rempliée à triple rabat, ex libris du bibliophile Henri Goyens sur la page de garde. Couverture décolorée comme presque toujours pour les éditions du sans pareil, intérieur parfait. 350 €

 

 LACTANCE Lucius Caecilius Firmanus dit : Des divines institutions contre les gentils et les idolâtres

 

Galliot du pré, Paris 1546, 34 et 255 pages, 17 X 10,5 cm

34 pages d’introduction du traducteur, suivies des sept livres où Lactance, surnommé le Cicéron chrétien, « cherche à expliquer aux païens, du moins à ceux qui possèdent de l’instruction, que le polythéisme est indéfendable et que la raison oblige à admettre les dogmes et la morale du christianisme. » L’éditeur Galliot du Pré, important libraire imprimeur parisien, fut l’un des introducteurs du caractère roman, ses ouvrages sont recherchés. Reliure d’époque usagée page de garde restaurée, petit trou de vers en bas des 50 premières pages n’affectant pas le texte, quelques lignes soulignées, rares remarques en marge. 500 €

 

 

MAISTRE Xavier de : Le lépreux de la cité d’Aoste

Léon Pichon, Paris 1922, 52 pages, 22,5 cm X 16

Édition tirée à 330 exemplaires, un des 300 sur vélin d’Arches à la cuve, N° 127, illustrée de remarquables gravures sur bois de Carlègle. Très finement reliée dans une demi reliure à coins chagrin chocolat, plats papier brique signée Bernadoni, couverture conservée, en parfait état. 80  €

 

 

 

 

MALRAUX André : La tête d’obsidienne

Gallimard, Paris 1974, 21 X 14 cm, 273 pages

Edition originale, 1 des 390 exemplaires tirés sur vélin pur fil Lafuma-Navarre, second papier après 85 Hollande, ex. N° 159, couverture à rabat, carnet de 47 illustrations en noir et blanc en fin de volume, strictement neuf, non coupé. 200 €

MALRAUX André : L’homme précaire et la littérature

Gallimard, Paris 1977, 336 pages 22 X 15 cm

Editon originale, un des 455 ex numérotés sur vélin d’Arches, seuls grands papiers après 170 Hollande ex. N° 546, strictement neuf, non coupé. 150 €

 

MORAND Paul : Fermé la nuit

NRF., Paris 1923, 212 pages, 12 X 19cm

Edition originale, un des 870 ex numérotés vélin sur pur fil, après 108 vergé réimposés, ex. N° 692. En parfait état. 250 €

 

 

PROUDHON Pierre-Joseph : Idée générale de la révolution au  XIXème siècle.

Garnier frères, Paris 1851, 352 pages, 19 X 12cm

Edition originale sous titrée « Choix d’études sur la pratique révolutionnaire et industrielle », dans sa brochure d’origine, couverture papier jaune légèrement salie, intérieur papier très blanc de rares et pâles rousseurs. 180 €

 

TAXIL Léo : Les mystères de la franc-maçonnerie

Letouzey et Ané, Paris sans date (1890), 804 pages, 27 X 17,5 cm

Edition originale, il s’agit en fait de 100 livraisons de 8 pages plus quatre pages de tables qui ont été reliées, illustré de 100 gravures in et hors texte. Cet ouvrage fut le premier à dévoiler certains secrets jusque là jalousement gardés. Exemplaire en très bon état vu la médiocre qualité du papier, rares et très pâles rousseurs comme toujours. Demi reliure dos lisse cuir vert, plats papier moucheté vert, griffés, état d’usage. Tampon du relieur sur la page de garde. 180 €

 

 

 

 

 

 

THARAUD Jérôme et Jean : Le mur des pleurs

Edouard Champion, Paris 1924, 42 feuillets imprimés au recto, 24 X 19,5 cm

Edition originale, tirée à 130 exemplaires dont 10 Japon, reproduction en phototypie du manuscrit original par Daniel Jacomet. En feuillets sous chemise imprimée protégée par une couverture muette à rabats en papier vert. Le mur des pleurs est appelé aujourd’hui Mur des lamentations. Notre exemplaire est celui de l’éditeur Edouard Champion, il est accompagné d’une lette autographe signée : A Edouard Champion, un seul éclat des trompettes a renversé les murs de Jéricho. Tant de pleurs ne finiront-ils pas par rebâtir la cité Sainte. (Entre nous j’espère bien que non), ainsi que du reçu pour solde de tout compte contre la somme de six cent francs daté du 16 mai 1924. A l’état de neuf. 300 €

 

TURLAIS Jean : Savoir par cœur

Sans éditeur, Paris sans date (1950), 78 pages, 22 X 16 cm

Edition originale tirée en tout à 175 exemplaires, un des 140 sur vélin Crève-cœur du Marais, seul papier après 30 Japon, ex. N° 162, complet de son prière d’insérer ronéotypé, préface de Jean Cocteau dont l’auteur fut un ami très proche. Recueil de poèmes écrits entre 1941 et 1944. Cette publication semi-clandestine sans nom d’éditeur ni achevé d’imprimer ne figure pas au catalogue de la B.N. On devine pourquoi : en effet, si la présentation anonyme rappelle que Turlais fut engagé volontaire au 4eme tirailleur marocain en novembre l944 et qu’il mourut « d’un éclat au cœur le 4 avril 1944 », elle oublie de rappeler qu’il fut auparavant membre de la Milice, qu’il écrivit dans Combats l’organe de celle-ci ainsi que dans Idées sous-titrée La revue de la révolution nationale, qu’il donna, entre autres, aux Cahiers français un article intitulé : « Introduction à une histoire de la littérature fasciste » et qu’il fut enfin en 1944, avec Roland Laudenbach et Roger Mouton, l’un des trois fondateurs de la maison d’édition La table ronde. De la plus grande rareté, exemplaire en parfait état. 300 €

ZOLA Emile : La fête à Coqueville

Editions littéraires de France, Paris 1942, 104 pages, 25 X 19,5 cm

Tirage de 1450 exemplaires tous sur pur chiffon de Lana, ex. N° 491. Le texte de Zola a été calligraphié par Hémard, toutes les pages sont illustrées en couleurs et les coloris exécutés au pochoir. Dans une demi-reliure vélin blanc à coins, plats papier marbré rose et noir, dos peint, couvertures et dos conservés. Parfait état. 200 €